Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Master Sciences, Technologies, Santé
MENTION PHYSIQUE FONDAMENTALE ET APPLICATIONS

Les enseignants

Nicolas SATOR est maître de conférences à l'Université Pierre et Marie Curie et membre du Laboratoire de Physique Théorique de la Matière Condensée (LPTMC).

Il enseigne la physique statistique, la mécanique analytique et les probabilités (parcours Phytem, ENS Cachan - UPMC), ainsi que les processus stochastiques appliqués à la modélisation financière (Master 2, Systèmes complexes).

Ses travaux de recherche portent sur la physique des liquides : structure et fragmentation des fluides supercritiques, gélification et transition vitreuse dans les suspensions colloïdales, propriétés physico-chimiques, thermodynamiques et dynamiques des liquides silicatés et carbonatés d'intérêt géologique.

 

Thierry HOCQUET est maître de conférences à l'Université Pierre et Marie Curie, ancien élève de l'École Normale Supérieure, agrégé de physique. Travaux de thèse sur le transport dans les supraconducteurs de type II, puis travaux sur la théorie des nouveaux supraconducteurs.

Depuis 2001, intégration au laboratoire LMDH, devenu le laboratoire Matières et Systèmes Complexes (MSC) de l'Université Denis Diderot.

Travaux actuels sur la propagation du son dans les milieux hétérogènes (milieux bulleux, ondes internes) et sur la mise en place d'expériences de mécanique destinée à illustrer certains aspects de la mécanique quantique (simulation d'un spin 1/2 à l'aide d'un double pendule, précession de Larmor et de Rabi).

Enseignements : mécanique statistique (titulaire de cours dans le parcours Physique Fondamentale du M1), thermodynamique, hydrodynamique, mécanique analytique.

 

Florent PEREZ est maître de conférences à l'Université Pierre et Marie Curie.  Ingénieur d'une grande école, il effectue sa thèse au laboratoire de  Bagneux du CNET sur les plasmons de charge dans les gaz d'électrons unidimensionnels. Il mène aujourd'hui des recherches sur les excitations de spin dans les systèmes de basse dimension au sein de l'Institut des NanoSciences de Paris. Il a publié de nombreux articles expérimentaux mais aussi théoriques. Il enseigne la mécanique quantique depuis une dizaine d'année.

Page personnelle de Florent PEREZ

 

Laurence REZEAU est professeur à l'Université Pierre et Marie Curie depuis 2001, ancienne directrice du Laboratoire de Physique des Plasmas.

Recherche : Physique des plasmas spatiaux, et en particulier de ceux qui sont présents dans l'environnement de la terre et des planètes. Plus précisément : études sur les frontières qui sont à l'avant de la magnétosphère terrestre (choc, magnétopause) et sur la turbulence dans le vent solaire.

Enseignement à tous les niveaux du L1 au M2. Cours en master Plasmas : de l'Espace au Laboratoire qui devient à la rentrée 2015, master Physique des Plasmas et de la fusion, en particulier en physique des ondes dans les plasmas et en traitement du signal.

Page personnelle de Laurence REZEAU

 

Arnaud ZASLAVSKY est maître de conférence à l'Université Pierre et Marie Curie, et effectue des recherches dans le domaine des plasmas astrophysiques à l'Observatoire de Paris (LESIA). Il enseigne entre autres l'électromagnétisme (amphi de L2) et les plasmas spatiaux dans le cadre du M2 Plasmas : de l'espace au laboratoire.

Ses domaines de recherches portent sur l'étude des plasmas héliosphériques (dans l'environnement solaire), leur caractérisation par diagnostics radio et leur interaction avec les petits corps solides orbitant dans le milieu interplanétaire.

 

Caterina RICONDA est maître de conférence à l'Université Pierre et Marie Curie depuis 2006, et responsable du groupe "Théorie et Interprétation, Plasmas et Simulations" au Laboratoire pour l'Utilisation des Lasers Intenses (LULI).

Recherche : Physique des plasmas chauds, avec applications aux plasmas créés par laser, à la production de particules rapides et aux plasmas pour la fusion et la production énergétique.

Enseignement à tous les niveaux du L1 au M2. Cours Physique des Plasmas : les bases physiques, offert en M1 à l'UPMC en présentiel, et Interaction Laser-Plasma en M2 pour le master Plasmas : de l'Espace au Laboratoire.

 

Eli BEN-HAIM, depuis 2005, est maître de conférences à l'Université Pierre et Marie Curie, où il a suivi son parcours universitaire de physique. Il enseigne la physique des particules et la physique nucléaire en Master, ainsi que les mathématiques pour physiciens en Licence. Il est aussi membre du LPNHE (Laboratoire de Physique Nucléaire et de Hautes Énergies), où il effectue ses recherches en physique des particules, recherches qui portent sur la physique du quark beau avec l'expérience LHCb, l'une des quatre expériences principales auprès de l'accélérateur LHC au CERN. Il dirige l'équipe parisienne de chercheurs travaillant sur cette expérience.

 

Jean-Michel RAIMOND est professeur à l'Université Pierre et Marie Curie, membre honoraire de l'Institut Universitaire de France et de l'Academia Europaea, ancien directeur du département de physique de l'École Normale Supérieure. Il dirige le centre inter-universitaire de la préparation à l'Agrégation de physique.

Il travaille au Laboratoire Kastler Brossel sur l'électrodynamique quantique en cavité, un système qui permet d'illustrer les comportements quantiques les plus fondamentaux (mesures quantiques idéales, décohérence et chats de Schrödinger, rétroaction quantique ...).

 

Jean-Paul TAVERNET est professeur à l'Université Pierre et Marie Curie et membre du Laboratoire de Physique Nucléaire et des Hautes Énergies (LPHNE). Il enseigne entre autres la physique des particules et la physique nucléaire en M1, l'instrumentation en M2 ainsi que la mécanique du point en Licence.

Son domaine de recherche est l'astronomie gamma au sol, dont le but est d'étudier les objets les plus énergétiques de l'Univers, comme les trous noirs ou les galaxies actives. Il est membre des collaborations H.E.S.S. (High Energy Stereoscopic System) et CTA (Cherenkov Telescope Array).

 

Emily LAMOUR est professeure à l'Université Pierre et Marie Curie, membre de l'Institut des NanoSciences de Paris et directrice adjointe du Master de Physique et Applications. Elle enseigne la mécanique quantique en L3, la physique atomique et moléculaire en M1 et propose des projets bibliographiques pour l'UE projet de M1. Elle intervient également dans l'option collisions atomiques et moléculaires en M2 Optique Matière.

Ses travaux de recherche portent sur la dynamique d'interaction à des échelles de temps très courtes (femtosecondes) lors d'excitation électronique (collective ou individuelle) de la matière induite par champ laser intense mais aussi par impact d'ions lourds lents ou rapides.

 

Xavier MICHAUT est maître de conférences à l'Université Pierre et Marie Curie et membre du Laboratoire d'Études du Rayonnement et de la Matière en Astrophysique et Atmosphères. Il est responsable pédagogique du portail de L1 PCGI “Physique-Chimie-Géosciences-Ingénierie”. Il enseigne la thermodynamique en L1 et encadre des TP de physique générale (optique, spectroscopie, microscopie, propagation des ondes) en L3 (cursus PHYTEM).

Sa recherche porte sur l'étude des processus de conversion de spin nucléaire des petites molécules hydrogénées comme H2O CH4 qui sont observées dans l'espace (atmosphères cométaires, nuages interstellaires). Il participe également à des études de désorption thermiques et photo-induits à la surface de glaces moléculaires. L'objectif de toutes ces études est de mieux comprendre la physico-chimie du milieu interstellaire et l'origine des molécules complexes dans les zones de formation d'étoiles et de planètes.

 

Mathieu BERTIN est maître de conférences à l'Université Pierre et Marie Curie et membre du Laboratoire d'Études du Rayonnement et de la Matière en Astrophysique et Atmosphères. Il enseigne la mécanique quantique et la relativité restreinte en L2, et participe également à l'enseignement des concepts et méthodes de la physique en L1 et de la physique atomique et moléculaire en M1.

Sa recherche porte sur l'étude des processus de désorption thermiques et photo-induits à la surface de glaces moléculaires et leur influence sur les états de spin nucléaire des petites molécules hydrogénées. Ces études ont un lien étroit avec la physico-chimie du milieu interstellaire et l'origine des molécules complexes dans les zones de formation d'étoiles et de planètes.

13/06/16

Traductions :

    Contact

    VOTRE INTERLOCUTEUR - M1 PAD

     

    Max Marangolo (marangolo @ insp.jussieu.fr)

    Institut des Nanosciences

    UMR 7588 UPMC-CNRS